02 51 32 01 94

Comment éviter la vacance saisonnière ?

Pour les propriétaires qui mettent régulièrement en location leur bien, notamment durant la période estivale, la vacance saisonnière peut provoquer quelques frissons. Et pour cause ! En l’absence de locataire, il n’est pas possible de toucher de revenus, donc de rentabiliser son investissement immobilier. Dans cet article, nous vous donnons les clés pour optimiser votre investissement afin d’éviter de le laisser vacant durant une trop longue période !

 

Pourquoi éviter la vacance saisonnière ?

Dans le domaine de la gestion locative, la notion de « vacance saisonnière » correspond à la période qui sépare deux locations. Parfois relativement courte, de l’ordre de quelques jours, cette période d’inoccupation du logement peut toutefois s’étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années dans les cas les plus extrêmes. Conséquence directe de cette situation tant redoutée par tous les propriétaires ayant recours à la location : la vacance saisonnière s’accompagne d’une absence d’entrée d’argent qui peut s’avérer des plus dommageables !

Le propriétaire bailleur qui ne souhaite pas perdre d’argent avec son bien a donc tout intérêt à prendre les mesures qui s’imposent pour éviter, ou tout du moins limiter autant que faire se peut, le phénomène de vacance saisonnière.

 

Comment mettre toutes les chances de votre côté ?

On l’aura compris, la vacance saisonnière est une situation potentiellement préjudiciable pour les finances du propriétaire, notamment si ce dernier tire une partie non négligeable de ses revenus de la location. Ci-dessous, nous vous donnons quelques clés pour maximiser vos chances de louer votre bien, quelle que soit la saison !

 

Une offre répondant à une demande

Tout d’abord, il s’agit de réaliser un investissement en mesure de répondre à une demande réelle. Par exemple, un appartement avantageusement situé dans une ville touristique a toutes les chances de trouver preneur, tout du moins en période estivale. Même chose pour un studio ou un T2 situé dans un quartier étudiant ou proche des transports. 

En revanche, on ne peut pas forcément en dire autant pour un appartement situé dans une bourgade désertée par les touristes et ses habitants pendant une bonne partie de l’année. En somme : veillez à bien vérifier la viabilité de votre projet avant de vous lancer !

 

Un prix cohérent et adapté à la saison

Ensuite, au-delà des éventuelles restrictions qui peuvent s’appliquer sur le prix du loyer en fonction de la commune d’implantation, il est important de rester dans le domaine du raisonnable. En d’autres termes : déterminez un loyer situé dans la moyenne des offres de locations équivalentes à la vôtre. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous aider des plateformes d’annonces en ligne.

Par ailleurs, il s’agit d’adapter vos prix en fonction de la période de l’année. Durant la basse saison, le plus sage est ainsi d’optimiser vos chances de louer en proposant un tarif revu à la baisse pour faire en sorte que votre habitation ne reste pas vide en période creuse. Attention, cela ne veut pas dire que vous devez brader votre logement pour autant ! 

Si elle peut effectivement vous aider à trouver preneur plus rapidement, une location trop bon marché n’envoie pas forcément un signal très encourageant aux personnes amenées à consulter votre annonce, leur laissant penser qu’il y a peut-être anguille sous roche.

 

Une annonce détaillée et attractive

À l’approche de la haute saison, la concurrence est parfois particulièrement rude dans les zones les plus touristiques. Pour être certain de vous démarquer du lot, il convient de porter une attention toute particulière à la qualité et la pertinence de votre annonce. 

Accompagnée d’un descriptif complet des prestations proposées (surface du logement, nombre de pièces, équipements disponibles, localisation…) et des lieux d’intérêt à proximité, celle-ci doit mettre en valeur votre logement sur les sites d’annonces en ligne et les réseaux sociaux pour toucher un maximum de voyageurs. 

Soignez tout particulièrement vos photos : réalisez-les en plein jour, dans des espaces bien rangés et décorés avec goût, en choisissant un angle de vue en mesure de mettre en valeur les principaux points forts de la location. N’oubliez pas : premiers éléments avec lesquels l’internaute entre en contact, les photos de mauvaise qualité ou peu valorisantes sont généralement rédhibitoires !

 


Avec le blog Ma Gestion Locative, restez connecté en permanence à l’actualité juridique et commerciale de la location !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fabrice Houlé

Entrepreneur,
agent immobilier de terrain,
commerçant et formateur.
 
En savoir plus >>

Soyez Informés en Premier !

 

Avec nos "Alertes Blog", restez connectés en permanence à l’actualité juridique et commerciale de la location

 

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les Alertes Blog. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans l'Alerte. En savoir plus sur la gestion de mes données et sur mes droits.

Nous suivre

« Je ne fais pas de location. »

Ne laissez plus partir les clients.
Démarrez votre activité de location et générez rapidement du chiffre d’affaire.
Constituez-vous un portefeuille.

Nous vous montrons comment

À propos de ce blog

Ce blog est destiné aux personnes qui s'intéressent à l'immobilier locatif et principalement aux professionnels de l’immobilier .

Pour en savoir plus sur ce blog >>