02 51 32 01 94

L’actualité immobilière du moment – Semaine 6

Pointée du doigt par les grandes villes, la plateforme Airbnb tente de montrer sa bonne volonté ; les annonces de locations longue durée explosent dans un contexte peu propice aux locations touristiques ; une crise à l’horizon dans l’immobilier neuf se prépare… Voici ce qu’il fallait retenir en cette 6e semaine de 2021 dans le monde de l’immobilier et la gestion locative. 

Airbnb va bloquer certaines annonces dans les grandes villes

Face à la pression exercée par un nombre croissant de communes, Airbnb a (enfin) décidé de se montrer plus transparente en obligeant les propriétaires qui souhaiteraient mettre leur bien en location à s’enregistrer d’abord en mairie. Cette décision, annoncée il y a quelques jours, a pour objectif de faciliter les contrôles. La plateforme de locations touristiques entre particuliers promet aussi que les annonces de courte durée qui ne sont pas dans les clous seront bloquées.

Attendue de pied ferme depuis plusieurs années, cette mesure « en faveur d’un tourisme responsable » va dans un premier temps concerner Paris, Lyon et Bordeaux, entre avril et juin. Par la suite, ce sont Lille, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse, avant la fin de l’année, comme le précise Airbnb dans son communiqué.

Concrètement, les propriétaires qui souhaitent mettre leur bien en location pour une courte durée, c’est-à-dire moins de 30 jours, devront afficher le numéro d’enregistrement de leur bien, préalablement obtenu auprès de la mairie. Cette mesure ne concerne toutefois pas les locations de plus de 30 jours, qui pourront se passer de numéro d’enregistrement.

Airbnb a également annoncé la mise à disposition d’un « guichet unique », réservé aux villes, grâce auquel elles pourront accéder aux données concernant l’activité des locations de meublés de tourisme. Des informations qui devraient ainsi permettre aux villes de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la limite des 120 jours de location par année à laquelle sont soumises les résidences principales.

En complément, afin de « favoriser les bonnes relations de voisinage », Airbnb a également annoncé la mise en place, à partir du second semestre 2021, d’une nouvelle ligne téléphonique qui devrait permettre aux voisins de « signaler toute nuisance » en lien avec les biens loués.

Explosion des locations longue durée à Paris

Face à la chute du tourisme engendré par la crise sanitaire, de plus en plus de propriétaires qui louaient jusqu’à maintenant par le biais de sites de location saisonnière de type Airbnb se tournent vers la location meublée longue durée. Une tendance largement constatée par les professionnels.

Rien ne va plus dans le secteur de la location touristique entre particuliers ! En octobre dernier, une étude PAP indiquait déjà qu’un propriétaire sur trois avait arrêté la location touristique de courte durée ou était en passe de le faire. Aujourd’hui, c’est l’agence Lodgis, spécialiste de la location meublée à Paris, qui constate une explosion de l’offre de location meublée longue durée, provoquée en grande partie par l’arrivée massive de propriétaires qui louaient jusqu’à présent leur bien via des plateformes de location touristique comme Airbnb ou Abritel. De nouvelles offres qui représentaient 30 % des demandes de propriétaires enregistrés durant le premier confinent. Aujourd’hui, l’agence parisienne compte ainsi deux fois plus de biens disponibles.

Conséquence de cette recrudescence de biens meublés disponibles sur le marché : une tendance à la baisse pour les loyers, notamment à Paris où les loyers pour ce type de biens ont enregistré un recul de 2,8% en 2020. La durée des contrats de location s’est également allongée et l’origine des locataires a évolué. Les contrats de plus d’un an représentent ainsi plus de 32% des contrats, et près de la moitié des locataires en meublés sont désormais Français, alors qu’ils représentaient 35% des locataires en 2019.

Une crise à venir dans le secteur dans l’immobilier neuf

Selon les professionnels du secteur, l’immobilier neuf est à la peine, aggravée par les élections municipales de 2020 et la crise sanitaire liée au coronavirus. Avec un manque de 65 000 logements neufs sur le territoire, c’est une véritable crise qui serait en gestation.

En 2020, environ 380 000 permis de construire ont été délivrés, soit 15% de moins qu’en 2019, occasionnant un manque de 65 000 logements neufs face à une demande qui ne s’est pas arrêté pour autant. Ce constat alarmant aurait en partie été causé par les élections municipales qui s’accompagnent traditionnellement d’un ralentissement des constructions, même si la crise sanitaire n’est évidemment pas étrangère à cette situation.

Interrogé par Europe 1, Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad, le principal problème tient surtout dans l’absence de perspectives de reprise dans un contexte d’augmentation de la population : « on a eu 2 millions d’habitants supplémentaires ces dix dernières années et on en attend plus de deux millions sur les quinze années à venir. » S’ajoute à cela « un parc vieillissant ».

Selon le PDG de cette entreprise française spécialisée dans la construction et le développement immobilier, il faut ainsi s’attendre à une « très grosse crise du logement, qui risque de poser de très, très gros problèmes dans les 24 mois à venir ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fabrice Houlé

Entrepreneur,
agent immobilier de terrain,
commerçant et formateur.
 
En savoir plus >>

Soyez Informés en Premier !

 

Avec nos "Alertes Blog", restez connectés en permanence à l’actualité juridique et commerciale de la location

 

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les Alertes Blog. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans l'Alerte. En savoir plus sur la gestion de mes données et sur mes droits.

Nous suivre

« Je ne fais pas de location. »

Ne laissez plus partir les clients.
Démarrez votre activité de location et générez rapidement du chiffre d’affaire.
Constituez-vous un portefeuille.

Nous vous montrons comment

À propos de ce blog

Ce blog est destiné aux personnes qui s'intéressent à l'immobilier locatif et principalement aux professionnels de l’immobilier .

Pour en savoir plus sur ce blog >>