02 51 32 01 94

RE2020 : un seuil carbone pour les matériaux de construction

Nous avons récemment évoqué l’annonce de la disparition prochaine du chauffage au gaz dans les bâtiments neufs. Une annonce fracassante, effectuée à l’occasion de la présentation de la RE2020, qui n’est pas la seule nouveauté apportée par la nouvelle réglementation. En effet, dans le cadre de son projet de transition énergétique, le ministère entend également imposer un seuil carbone aux constructeurs afin de favoriser l’utilisation de matériaux de construction moins polluants et biosourcés.

Des exigences carbone pour les matériaux de construction

Nouveauté apportée par la RE2020 : l’introduction d’un seuil carbone pour les matériaux à compter de 2021.  Avec ce nouveau seuil, les professionnels devront donc tenir compte du poids CO2 représenté par les produits et matériaux utilisés dans le cadre de leurs projets de construction. 

De nouvelles exigences que les pouvoirs publics souhaitent introduire de manière très progressive. Les années 2021 à 2024, durant lesquelles le seuil carbone devrait être assez proche des standards actuels, permettront ainsi aux professionnels du secteur de s’approprier ces nouveaux critères en douceur. À partir de 2024, le seuil gagnera petit à petit en exigence avec une diminution de 15 % des émissions carbone par rapport au niveau actuel, puis une diminution de 25 % à l’horizon 2027. En 2030, « le seuil maximal en kgCO2/m2 sera abaissé entre 30% à 40% par rapport au niveau de référence actuel ».

Vers une explosion des matériaux biosourcés ?

Cette évolution devrait naturellement favoriser le recours aux matériaux biosourcés et le bois. Dans le même ordre d’idée, le gouvernement a prévu de lancer prochainement un travail destiné à dynamiser la production de bois d’œuvre originaire de France. Si la transition devrait d’abord toucher les maisons individuelles, « où la construction en ossature bois est déjà assez courante et compétitive », comme l’explique l’exécutif, « elle sera plus progressive dans le collectif, où certaines techniques et réglementations (incendie par exemple) ont encore des marges de progression et d’évolution. »

En 2030, l’ossature bois devrait ainsi devenir la norme dans le secteur de la construction de maisons individuelles. Du côté des constructions d’immeuble collectif, c’est le biosourcé qui devrait tirer son épingle du jeu. Son usage sera « très courant » dans le gros œuvre et « vraisemblablement systématique » en second œuvre. Faudra-t-il pour autant se passer des matériaux non biosourcés ? Pas forcément. Comme le rappelle le ministère, « la réglementation fixe des exigences de résultat, pas de moyen ».

Haro sur le radiateur électrique !

Par ailleurs, sur plan énergétique, le seuil maximal de besoin bioclimatique (Bbio) va être abaissé de 30 %, par rapport à la réglementation thermique de 2012 (RT2012), que cela soit pour les logements individuels ou pour les logements collectifs. Avec la RE2020, le ministère veut également rendre le recours à la chaleur renouvelable systématique, en fixant un seuil maximal de consommation d’énergie primaire non renouvelable. Avec cette mesure, le gouvernement entend également empêcher un « retour massif du radiateur électrique », qui pèse lourd sur le réseau électrique pendant les fortes demandes hivernales.

Enfin, l’introduction de cette nouvelle réglementation devrait réduire l’importance du seuil énergie, comparé à la réglementation thermique de 2012. Selon la ministre, « il y aura bien une valeur dans la réglementation environnementale, mais elle ne devra pas être comparée à celle de la RT2012 : les méthodes de calcul ont évolué – données météo, surface prise en compte, consommation de froid… La RE2020 ira surtout plus loin pour limiter les consommations d’énergie non renouvelables ». Et d’ajouter : « Il faudra faire très attention à ce que la consommation maximale d’énergie primaire que nous indiquerons ne soit pas prise au pied de la lettre, car nous ne nous situerons plus sur les mêmes référents. L’essentiel de l’exigence sera sur le Bbio. »

Fabrice Houlé

Entrepreneur,
agent immobilier de terrain,
commerçant et formateur.
 
En savoir plus >>

Soyez Informés en Premier !

 

Avec nos "Alertes Blog", restez connectés en permanence à l’actualité juridique et commerciale de la location

 

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les Alertes Blog. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans l'Alerte. En savoir plus sur la gestion de mes données et sur mes droits.

Nous suivre

« Je ne fais pas de location. »

Ne laissez plus partir les clients.
Démarrez votre activité de location et générez rapidement du chiffre d’affaire.
Constituez-vous un portefeuille.

Nous vous montrons comment

À propos de ce blog

Ce blog est destiné aux personnes qui s'intéressent à l'immobilier locatif et principalement aux professionnels de l’immobilier .

Pour en savoir plus sur ce blog >>